Mai
News du lundi

Après une première partie à Rennes (35), l’épisode Cévenol de la 5e Biennale des écritures, commence ce soir, à la Grenette, à Aubenas !

Spéléographies, c’est quoi ?

Spéléographies :

nom pluriel. Activités consistant à rechercher, repérer, explorer, étudier, cartographier les écritures dans leurs diverses formes : littéraires, graphiques, artistiques, sonores, spectaculaires…

Spéléographies est une association de loi 1901, qui se place comme le chaînon manquant dans la chaîne du livre et porteuse de la biennale des Écritures

Cette manifestation gratuite et ouverte à tous..tes permet un temps de rencontre, entre auteur·es et artistes d’une part, et bien sûr avec les publics des différents quartiers et territoires où se dérouleront les différentes actions littéraires.

La multiplicité des portes d’entrée dans les univers de ces invité·es polymorphes, dont le point commun est le livre sous tous ses « genres », est depuis l’origine un enjeu fort de la programmation de Spéléographies, afin de partager avec le plus grand nombre quel que soit son âge, son horizon culturel et ses appétences.

Spéléographies

Biennale des écritures

Biennale : ​

nom féminin. Manifestation, exposition qui a lieu tous les deux ans.

Pensée sur un rythme binaire, la biennale des Écritures de Rennes met les petits plats dans les grands
et invite à voyager entre les lignes et au-delà des frontières entre les arts, en vue d’explorer toutes
les formes d’écritures. Partant du constat simple que l’on peut être à la fois dessinateur·ice et auteur·e, écrivai·ne et musicien·ne, plasticien·ne et poète, ou tout ça à la fois.

Spéléographies s’amuse à favoriser ce croisement des disciplines et des artistes polymorphes, des mélanges audacieux donnant lieu à des créations inédites.

Spéléographies

5ème biennale des Écritures

“Une transhumance”

On ne saurait dissocier le monde dit « de l’art » ou de la culture, d’un autre qui serait social ; comme s’il y avait plusieurs mondes.

Il n’y en a qu’un, dans lequel nous faisons nos nids.

Dans lequel se frottent préoccupations, inquiétudes grandissantes mais aussi combats et résistances.

Bien réel et bien ancré, le territoire mouvant des arts que nous explorons pose sur ce monde autant de regards qu’il y a à regarder.

Dans l’esprit du pastoralisme, c’est une transhumance qui nous amène à Pasteur – ça paraît logique.

Et l’Hôtel Pasteur (Rennes), lieu de possible et de communs, est le berceau idéal  pour accueillir les expérimentations des compagnonn.e.s de Spéléographies. Il se fait le point de rassemblement Breton des auteur.e.s venant de Lozère et Ardèche, mais aussi Dordogne et Russie, avant que, en retour, auteur.e.s rennais.e.s et bretonn.e.s ne partent à l’estive pour un «épisode cévenol » qui se tiendra en Ardèche méridionale.

Transhumer, c’est se déplacer pour aller se nourrir ailleurs. Faire un pas en avant ou de côté, se désaxer pour changer l’angle du regard que l’on porte sur cet ailleurs, le monde et finalement soi-même. Or plus le regard se tourne vers le dedans, plus il se fait craintif et méfiant.

Le nôtre a l’ambition de porter loin, d’aller au-delà, et pour cette édition nous emmène aux contreforts des Cévennes, vers un autre bout de monde, une autre terre de granit et d’eau.

“Un épisode cévenol”

Du 13 au 26 mai, Spéléographies, association ancrée à Rennes depuis 2015, propose un parcours à travers la ville (Aubenas) à la découverte des œuvres d’artistes-auteur.e.s de Bretagne et d’Ardèche.

Durant cette quinzaine d’estive, Spéléographies amèe aussi depuis Rennes l’écrivain-comédien et chanteur Régis Guigand, le comédienne et nouvellement metteuse en texte Julie Moreau, le polymorphe et multiprise performeur Fabrice Warchol et ses complices de chorale “les Gorges du Tarn”, tous ancien.ne.s réident.e.s et compagnon.ne.s de Spéléographies, pour deux soirées de présentation de leurs créations respectives.

Spéléographies, 5e édition

est mise en œuvre, en place, en forme, en ordre, en image, en bouche, en situation, en beauté et en abîme, par Laurence Coste, Nevenka Krizic, Mona Roche, Iola Aublé, Milly Boulet, Maëlys Estrade, Amélie Taillard, Léa Hernandez, Fabrice Poulain, Victor Legrand et Régis Guigand.
Merci aux personnes bénévoles et aux adhérent·es qui nous soutiennent et accompagnent.

L’équipe de Spéléographies

Découvrez le programme Ardéchois de cette année dès maintenant ! Ici, ou ;

Pour ne rien manquez, plus d’info par ici ;

EXPOSITIONS

SALLE LA GRENETTE

du 14 au 20 mai, de 12h à 19h. Le samedi 18 mai, de 11h à 18h.

Agathe Halais, Vernissage le lundi 13 mai à partir de 18h30.

Autrice, illustratrice, graveuse, et désormais scénographe de spectacle et d’installation pour la petite enfance, Agathe Halais explore tout un monde en noir et blanc, ou la miniature tient une place centrale et incite à une observation délicate.

Attentive au petit, au précieux, elle décline son univers tant dans la sérigraphie, la linogravure, le dessin à la mine de plomb, que dans des volumes à scruter – telle une maison de poupée emplie d’œuvres originales – ou à manipuler – avec l’installation “les géants”. S’emparant de “standards régionaux”, elle propose également, au détour d’une série de bols bretons, une relecture des comptines qui peuplent nos mémoires.

LA CONCIERGERIE

du 14 au 25 mai, de 13h à 19h. Les samedis 18 et 25 mai, de 11h à 18h.

Varvara Pomidor

Varvara Pomidor a étudié dans des Académies d’Art à Saint-Pétersbourg et Leipzig et exercé le métier d’illustratrice tant pour des musées que dans l’édition jeunesse. Quittant la Russie avec sa famille en juin 2022, elle a posé ses valises à Rennes. De ces dernières elle extrait des bouts d’œuvres, peintures, travaux passés, illustrations de livres jeunesse ou adulte, comme autant de bribes et de souvenirs d’une “vie d’avant”, et pose en parallèle les recherches de projets futurs comme bases des temps à venir.

GALERIE MOLLENHOFF

Fitzcarraldo sur la Vilaine

du 14 au 25 mai, de 13h à 19h. Les samedis 18 et 25 mai de 11h à 18h.

Retour de marché – rencontre dévernissage le samedi 25 à 12h en présence des auteur.e.s ardéchois.e.s.

C’est une exposition collective qui restitue le travail des résident.e.s ardéchois.e.s et rennais.e.s réalisé durant le Labo, semaine de résidence multiple qui s’est tenue à Rennes en avril. Cette exposition réunit les auteur.e.s et artistes Lisa Hab, Laura Park, Thomas Rosier, Doublebob et la rennaise Magali Arnal. On y découvre des illustrations punchlines, des carnets croqués, des textes épars, une série de “natures mornes” saisies à la gouache, ou des dessins au carbone au détour d’une cabane.

TEMPS FORTS

MERCREDI 15 MAI

LA CANTINE POPULAIRE

Buvette et librairie éphémère, de 18h30 à 22h.

19h (40 min)

Emma – un geste de Julie Moreau

Dans Louons maintenant les grands hommes, monument littéraire et documentaire publié en France par Jean Malaurie dans la collection Terre des Hommes, aux éditions Plon, James Agee dresse le portrait sublimé d’une jeune femme bientôt arrachée à sa famille, dans l’Alabama de 1936. C’est un instant d’amour et de poussière suspendus, que Julie Moreau incarne en monologue.


20h30 (environ 1h)

Poussière et tumbleweed

DJ V.M.C, encyclopédiste musical et DJ à ses heures perdues, prolonge la soirée avec une sélection musicale qui prend ses racines dans l’Alabama des années 30 pour nous emmener on ne sait où, mais on y va les yeux fermés.

JEUDI 16 MAI

LA CANTINE POPULAIRE

Buvette et libraire éphémère, de 18h30 à 22h.

19h (50 min)

38 hussards au fond d’un tiroir (à partir de 12 ans)

Un seul en scène de et avec Régis Guigand. Assisté à la mise en scène et à l’écriture par Myriam Gautier.

C’est un livre devenu un seul en scène pour faire exister le texte autrement. Tout part d’une photographie de groupe prise en 1901 et trouvée par hasard. Des visages inconnus, une histoire à inventer, à monter de toute pièce pour s’en donner à coeur joie, pour aussi s’en donner une à soi, d’histoire, et qui nous conduit dans les labyrinthes de la mémoire pour nous y perdre. Une tentative de restitution d’existences passées, pour se sentir un peu mieux dans le vivant. Une réflexion existentielle, sensible et absurde, guidée par un comédien dont la confusion des genres et des idées peut facilement verser dans une douce schizophrénie.


20h30 (environ 1h)

Les Gorges du Tarn

Sévissant sous autant de noms que de genres musicaux (Astaffort Mods, Xor, Gendarmery, Miss Arkansas 1993, Cheb Shata’…) Xavier Laurant, Thomas Rameau et Fabrice Warchol viennent nous ébouillanter les oreilles et les yeux avec leur chorale karaoké de transe occitane, pour un détournement en règle des plus grands standards internationaux.

Et comme on est chanceux.se.s, Pierre Mohair clôturera la soirée par un récital de chansons d’amour, au Jaja, à partir de 22h.

La librairie éphémère, mise en place avec la complicité des librairies du Tiers-Temps et du Château – présente les éditions, livres ou raretés des invité.e.s de Spéléographies.

La buvette éphémère, mises en place avec la complicité des formidables vigneronnes Maud Adnot et La Ferme des Roumanes – Béatrice Fromaigeat présente leurs délicieuses cuvées.

Crédits images :

Related Posts

Membre de la Fédération de l’Audiovisuel Participatif, mais aussi de Médias Citoyens, nous travaillons pour le développement des médias associatifs, afin de participer à la construction d’une société de l’information de proximité. Nous privilégions à la fois les rencontres, le contact et les échanges, ainsi que des alliances basées sur le dialogue constructif, la liberté d’expression et la solidarité, pour le bien de chacun.e et de tous.te.s.

contactez-nous

Restez informé !

La Gazette du reZo arrive bientôt ! Pour recevoir une newsletter pas comme les autres chaque mois dans ta boite email c’est par ici !